ALÂTHAR – Seul(e) après Daesh

ALÂTHAR – Seul(e) après Daesh

DU 20 FÉVRIER AU 25 MARS 2018

L’exposition ALÂTHAR – Seul(e) après Daesh est consacrée à la thématique de la destruction et de la reconstruction. L’artiste propose un travail photographique inédit. Elle explore les thèmes de la solitude, de la mémoire, de l’oubli. Son travail nous interroge sur la réappropriation du patrimoine par les populations, sur les difficultés d’exister dans les décombres de la guerre. Un regard de l’intérieur grâce à des images qui nous entraînent dans un monde indicible, lointain, naccessible. Une mise en lumière sur un univers où règne le vide et l’abandon.
C’est un témoignage unique et précieux, d’une femme qui s’est confrontée seule à l’une des zones les plus dangereuses du xxie siècle. En 2016, Lara Scarlett Gervais a passé plus de six mois entre la Syrie, l’Irak, le Kurdistan (Bagdad, Homs, Damas, Tartous, Mar Moussa, Qaraqosh, Palmyre…), immergée dans un milieu inconnu : la guerre. Elle a vécu aussi bien avec des sunnites, des chiites, des ismaéliens, des kurdes, des chrétiens, des alaouites, des yezidis…
Après des études en archéologie à la Sorbonne et à l’École du Louvre, Lara Scarlett Gervais parcourt le monde : le transsibérien, la route de la soie, ou encore les Balkans, au Moyen-Orient : Iran, Jordanie, Israël, Palestine, Égypte, Syrie, Liban, Irak, Oman, Émirats, Turquie. Elle laisse les rencontres guider ses voyages. Au contact des populations locales elle s’est passionnée pour l’ethnologie et la photographie.

Par Lara-Scarlett Gervais, photographe-voyageuse
Direction artistique : Kares Le Roy