LE PALÉOENVIRONNEMENT ANCIEN

entete_paleo

GÉOLOGIE DE LA CHARENTE

geologie2

La mer a longtemps recouvert la région : pendant 110 millions d’années, soit le temps nécessaire pour déposer plus d’un kilomètre d’épaisseur de sédiments. Ces roches sédimentaires renferment de nombreux fossiles qui entrent dans un univers familier aux Charentais. Ces fossiles sont considérés, par le grand public, comme un maillon de la longue évolution du monde vivant des origines aux temps historiques. Dinosaures et hommes fossiles entrent dans une même catégorie, celle des mondes disparus ayant laissé des traces dans la région.

Comme l’ensemble du programme, la ligne directrice de la partie géologique est chronologique, présentant successivement les deux grands cycles marins du Mésozoïque (Jurassique et du Crétacé). Roches et fossiles caractéristiques illustrent l’évolution des environnements marins dans un raccourci synthétique. Les fossiles de vertébrés, datés de cent quarante cinq millions d’années, issus des récentes fouilles paléontologiques de Cherves-de-Cognac, sont exceptionnels ; on y a recueilli des restes de mammifères et d’oiseaux qui sont parmi les premiers connus au monde.


FAUNES DU QUATERNAIRE

Faunes

L’installation cyclique de périodes glaciaires caractérise le Pléistocène. Le régime d’alternance climatique et l’action du froid sont à l’origine de formations sédimentaires nouvelles et d’un modelé qui va donner à la Charente ses paysages actuels. Ces dépôts, particulièrement nombreux en Charente, renferment les vestiges des environnements fossiles et des cultures préhistoriques. L’univers des grottes charentaises entre en scène. Les cavités ont servi de repaires aux grands carnivores du quaternaire et les avens, puits naturels, ont piégé de nombreux herbivores à toutes les époques nous révélant un bestiaire étonnant.

La faune fossile pléistocène conservée au musée, avec des spécimens uniques en Europe, est une des collections les plus remarquables de France. La présentation de squelettes remontés d’herbivores du Pléistocène, constitue un ensemble aussi important scientifiquement que spectaculaire pour le public. La documentation à notre disposition, tant en ossements qu’en informations scientifiques, est très importante puisque ce type de recherche est particulièrement bien développé par l’équipe du musée depuis 30 ans.


lien_archeolien_prehistoireprotohistolien_chateau